A propos de l'auteur


Un espace d'expression pour partager mes passions et découvertes.


En savoir plus »

[Cinéma] Inception

[Cinéma] Inception Featured Work

Gardez le contact

RSS Feed Twitter Facebook Delicious

Recherche

[Cinéma] La tête en friche

9 juin, 2010 par Rudy Gossin actuellement pas encore de commentaires »

Germain Chaze n’est pas un mauvais bougre, mais avec son enfance difficile, ses études furent un échec et culturellement ça se ressent. Raillé par ses amis, mais pas motivé pour changer, Germain continu sa vie entre ses multiples boulots, ses tourné avec ses amis et ses soirées entre sa mère complètement folle et sa copine complètement folle de lui. En allant manger son sandwich dans son parc habituel où ils aiment compter ses pigeons qu’il a baptisé, il fait la connaissance de Margueritte, une femme d’un certain âge, qui apprécie sa compagnie et commence à partager avec ses lectures, le début d’une grande et belle amitié et d’une soif de savoir.

Mon avis :

Un très bon film dont je n’avais pas entendu parlé avant qu’une amie me propose d’aller le voir, je l’en remercie, car j’ai failli rater ce petit bijoux de poésie émergeant de ce bloc de pierre brut interprété de main de maître par notre Gérard Depardieu national.
Un beau film plein de poésie à ne surtout pas manquer.

[Cinéma] Les meilleurs amis du monde

7 juin, 2010 par Rudy Gossin actuellement pas encore de commentaires »

Tout débute par une situation qui nous est déjà arrivée à tous ou ne tardera pas à se produire, l’appel ou le rappel non désiré de notre téléphone…

C’est en route pour un week-end chez leurs meilleurs amis que le pire se produit pour Jean-Claude, Lucie et leur fils César. Prenant des nouvelles de l’heure de leur arrivée, Max et Mathilde les rappelles sans le vouloir et se mettent à balancer sur eux… Jean-Claude c’est un looser, Mathilde au lit ça doit pas être le carnaval et leur gosse, qu’est-ce qu’il est gros… des mots qu’on rêve d’entre sortir de la bouche de ses meilleurs amis. Mais rassurez vous, la vengeance ne tarde pas à arriver.

Mon avis :

Un film frais, plein d’humour, mais pas que. Le film fait des vagues entre l’humour et l’amitié, une pincée de vengeance, une autre de morale, le tout avec un casting de très bonne qualité, dont un Marc Lavoine au top de sa forme et un PEF comme je l’aime. Un film rafraichissant pour bien commencer l’été avec le sourire aux lèvres.

Ce film est le premier long métrage de Julien Rambaldi, dont je vous conseille le court métrage Scotch qui devrait être son prochain film porté sur grand écran.

Come Back

31 mai, 2010 par Rudy Gossin actuellement 5 commentaires »

Après une pause de 6 mois, je reviens sur mon blog.

Pourquoi cette pause ?

Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais en gros tout a commencé par un coup de cœur, suivi pas un coup de larmes et d’un coup de blues, entre temps il y a eu une expérience de juré en Cours d’Assises dont je vous parlerais prochainement, un week-end avec toute ma bande d’amis d’enfance à Center Park, une route des vins avec une partie de ces amis et des gardes de nuits pour mon grand-père devenu aveugle et qu’il fallait garder, car seul pendant que ma grand-mère était hospitalisée.

Aujourd’hui je suis de retour, avec plein de choses à partager, quelques sujets sont déjà prêts et d’autre en cours de rédaction.

Mais pendant cette pause, ce blog ne s’est pas arrêté d’attirer du monde et surtout plein plein de très jeunes filles qui sont venues voir mon sujet sur le livre interactif Cathy’s Book, mais surtout les commentaires qui ont dépassé les 300 et ont transformés l’article en forum de soluces plein de message kikoolol qui piquent bien les yeux. J’ai dernièrement eu la surprise de découvrir que certaines pensaient que je suis l’auteur de ce livre…

Changement du thème :


Je profite aussi de ce retour pour changer de thème, l’ancien a fait son temps, le sous-titre ne voulais rien dire et je voulais quelque-chose de plus beau.
Est-il à votre goût ?

J’espère que je vous ai un petit peu manqué :)

[Cinéma] « La Rafle » – Souviens-toi !

7 mars, 2010 par Rudy Gossin actuellement 11 commentaires »

Il m’a fallu du temps pour me remettre de mes émotions après la projection de ce film, aujourd’hui je vais essayer de vous en parler avec mes mots.

Il y a des films qu’il est bien d’aller voir, d’autres pour se détendre, pour décompresser, pour rêver et des films comme « La Rafle » qu’il est nécessaire de voir. Nécessaire, car c’est une part de l’histoire de la seconde guerre mondiale et plus particulièrement de la France sous l’occupation que l’on ne connait pas assez, de part son importance moindre dans les livres d’histoire-géo de nos années collège et ensuite du fait du peu de document sur cette période.

Cet évènement à pour moi une grande importance, par rapport à d’autres plus souvent cité de cette même période, du fait qu’il montre la France se débarrasser des enfants en même temps que les adultes pour ne pas se les garder sur les bras et les conditions abominables dans lesquels ils ont été traités, enfermé dans le vélodrome d’hiver pendant 6 jours, sans nourriture et un seul point d’eau pour plus de 7 000 personnes, dans des conditions d’hygiènes épouvantables et seulement 3 médecins pour tout le monde.

Bien qu’il soit nécessaire de marquer d’une pierre blanche cette horreur de l’histoire, il ne faut pas oublier la belle partie de cette histoire, celle où des Parisiens, on trisqués leur vie en cachant ou les officiels (pompiers, gendarmes, …) qui en écoutant leurs cœurs plutôt que les ordres, ont réussi à sauver des milliers de juifs, merci à eux.

En rentrant de la projection, j’ai discuté avec ma mère, je lui ai parlé du film et de mon ressenti et c’est alors que j’ai appris que ma grand-mère avait été prise dans cette rafle, qu’elle fût enfermée dans le Vel d’Hiv et que par sa détermination elle a réussi à en faire sortir sa famille. Je ne m’étalerais pas sur le comment de cet exploit pour deux raisons, déjà parce que je ne connais pas les détails et ensuite parce que je suis un petit con et que nous sommes en froid depuis un petit moment (je vais l’appeler, mais je n’ai malheureusement pas encore trouvé les mots justes).

Parlons du film, de ce document qui a vocation à nous ouvrir les yeux et qui à réussi à me les noyer pendant la majeure partie de sa projection. Oui j’ai pleuré, pleuré de voir l’atrocité que révèle les images et de me dire que cette horreur à réellement eu lieu. Roseline Bosch lors de son intervention avant la projection, nous avait averti, que bien que les images sont dures, la réalité l’était encore plus, mais qu’il était difficile de la porter dans son intégralité sur grand écran, un message qui m’est resté tout au long du film et a rendu la projection plus intense.

J’ai pleuré aussi, parce que je m’y suis imaginé, enfant, à  l’époque de ces évènements, j’aurais porté l’étoile jaune.

Ce film est un devoir de mémoire, je sais que l’on entend souvent parler de cela à propos des atrocités de la seconde guerre mondiale, que nous, juifs, voulons que l’on se souvienne de cette époque, mais ce n’est que pour que cela n’arrive plus jamais, malheureusement, d’autres génocides ont eu lieu avant, d’autres moments terribles de l’histoire, mais aussi depuis, le Rwanda (1994), Srebrenica (1995) le Darfour pour ne citer qu’eux, font que ce qu’il s’est passé avant peux encore arriver, peut-être pas en France, mais peut-être que si. On apprend de ses erreurs passées, mais encore faut-il bien les connaître pour ne plus les reproduire.

Je pense que vous l’avez compris, je vous recommande vivement d’aller voir ce film, de préférence pas seul et avec un paquet de mouchoir, mais allez le voir surtout pour découvrir l’atrocité qui s’est déroulée là, ici, en France, à Paris, près de chez vous et que nous ne voulons plus jamais connaître.

Pour finir, je vais faire dans le pédagogique.

J’ai été dans le passé, moniteur dans un mouvement de jeunesse juif, où je me suis occupé, pendant deux années, d’un groupe d’une quinzaine d’enfant de 8 à 9 ans. J’ai cherché à savoir comment parler de ce moment de l’histoire avec eux et j’ai donc commencé par chercher des livres destinés au jeune public. Voici des livres, que je vous recommande pour aborder de façon plus douce ces évènements pour les enfants et adolescents :

Les enfants aussi (Laurence LEFEVRE et Liliane KORB) : L’histoire de deux sœurs, Dinah et Tauba en 1942, qui vont sortir se promener sans leur étoile et profiter des loisir qui leur sont interdits tel que le cinéma. Elle se retrouve enfermé dans la salle obscure et par chance échappe à la Rafle.

Agates et calots – Un Sac de Billes  – Baby-foot (Joseph Joffo) : une trilogie racontant l’histoire d’un enfant qui troque son étoile jaune contre un sac de bille, car il ne comprend pas l’importance de ce qu’il lui arrive, mais aussi ses périples pour échapper à la Gestapo avec son frère et rejoindre sa famille qui est déjà cachée de l’autre côté de la ligne de démarcation.

Mon ami Frédéric (Hans Peter Richter) : L’histoire d’une amitié entre deux enfants en Allemagne, l’un est juif, l’autre non (l’auteur), cela leur importe peu, mais quand les Juifs sont pointés du doigt en 1933, la vie de Frédéric devient un enfer, sa famille est arrêtée et il doit se cacher.

Je suis une étoile (Inge Auerbacher) : Le port de l’étoile et sa déportation durant trois ans à Térezin lors de son enfance, raconté par une survivante de la Shoah dans sa vision d’enfant. Un livre entrecoupé de dessins et de poèmes.

Les enfants d’Izieu (Rolande Causse) : L’histoire d’une colonie de 44 enfants juifs cachés qui ont été déportés avec que leurs sept animateurs.  (Un téléfilm parlant de cette histoire qui fût diffusée sur TF1 : « La dame d’Izieu » si vous réussissez à le trouver je vous le conseille)

Le Journal d’Anne Franck (Anne Franck) : L’histoire d’Anne Franck, une petite fille qui s’est caché dans une pièce secrète de sa maison d’Amsterdam pour échapper à la déportation et qui a écrit un journal dans lequel elle raconte son quotidien avant et pendant sa cache.

Pour compléter ces lectures, vous pouvez consulter les dossiers pédagogiques créés pour encadrer le visionnage du film :

Livret réalisé pour le film : http://www.larafle-lefilm.com/pdf/DossierPedagogique-LARAFLE.pdf et pour les les enseignants : http://www.larafle-lefilm.com/enseignants/

Livret réalisé pour la Mairie de Paris en 2002 : http://www.aidh.org/Racisme/shoah/rafle/index.htm

Mardi 9 mars à 20h35 sur France 2, sera diffusé une émission spéciale : « La Rafle du Vél’ d’Hiv’, une histoire française » où témoigneront entre autres Anna Traube et Joseph Weismann (dont le film « La Rafle » raconte le film). L’émission sera suivie de la projection du documentaire : « La Traque des nazis ».

La Route du Foot

17 février, 2010 par Rudy Gossin actuellement pas encore de commentaires »

Une soirée autour du foot ? Moi ? Et oui, j’y suis allé. Bien que je ne sois pas fan de ce sport, l’aventure qui nous était présentée, elle, était intéressante.

La Route du Foot est une émission Road Trip où deux jeunes de 30 ans, Thibault et Cédric partent en 4×4 pour un voyage le long de la côte ouest de l’Afrique, soit 20 000 km et 17 pays, afin de rejoindre Le Cap en Afrique du Sud et d’assister au premier match de l’équipe de France de la Coupe du Monde de football 2010.

Pour mieux faire connaissance avec Cédric et Thibault, quoi de mieux qu’une petite interview ?


Donc reprenons, Thibault est un passionné de football dont l’un des buts est d’arriver à temps pour le début de la coupe du monde de football 2010, mais il souhaite aussi découvrir ce continent où le ballon rond est un langage connu de tous. Cédric n’est pas un grand adepte de ce sport, lui ce qu’il recherche dans cette aventure, c’est la rencontre avec les gens, découvrir leur quotidien, leur mode de vie.

L’émission sera diffusée à partir du 19 février, tous les vendredi à 20h35 pour une émission de 5 minutes et à partir du 20 mars, un samedi par mois pour une émission de 26 minutes. Mais c’est aussi une aventure à suivre sur internet, à travers le site : http://www.laroutedufoot.com/où vous pouvez suivre l’aventure en vidéos dans le carnet de route, mais aussi sur Facebook et Twitter.

Tiens en parlant de Twitter, comment va être géré cette plateforme par nos deux aventuriers ? Du direct ? Écriront-ils leurs twits ?

Parlons du Parrain de l’émission, Roger Milla, pour moi ce nom n’évoque rien, mais pas pour beaucoup de gens, car il a été élu meilleur joueur africain des cinquante dernières années par la Confédération Africaine de Football. Il fût deux fois ballon d’or en 1976 et 1990 et il est ambassadeur de cette coupe du monde de football 2010. L’association Cœur d’Afrique, relais français de la Fondation Roger Milla et qui œuvre au Cameroun pour le soutien d’enfants orphelins dont les parents sont morts du Sida et partenaire de l’émission.

Pour la soirée, nous avons eu le droit à une séance de démo de FootBall Freestyle, un ballon dédicacé par Roger Milla qui a fait le bonheur d’un de mes meilleurs amis et une écharpe aux couleurs de la France pour jouer au supporter lors des matchs que je regarderais avec mes amis (plus pour l’ambiance que pour le match).

Croisé entre autre lors de la soirée, The Green Geekette qui vient de lancer son blog, à qui je souhaite bonne route et je vous laisse avec son article sur cette soirée.