A propos de l'auteur


Un espace d'expression pour partager mes passions et découvertes.


En savoir plus »

[Cinéma] Inception

[Cinéma] Inception Featured Work

Gardez le contact

RSS Feed Twitter Facebook Delicious

Recherche

[Livre] Paradis sur mesure : l’apocalypse selon Werber

14 octobre, 2008 ecrit par Rudy Gossin actuellement 4 commentaires »

Bernard Werber nous fait voyager à travers 17 futurs possibles et passés probables sous forme de nouvelles.

Un monde ultra écologiste où les pollueurs seraient pendus, un autre peuplé de femmes où les hommes ne sont qu’une légende, un monde ou les grandes marques ont leurs propres villes et se font la guerre ? Un comique qui part à la recherche de l’origine des blagues anonymes… Voilà ce que vous pourrez trouver parmi ces 17 histoires.

Mon analyse :

Tout d’abord, je tiens à dire que j’ai lu tous les livres de cet auteurs et que j’apprécie en général sont œuvre, mais là non…

Les points négatifs tout d’abord :

Pourquoi je n’ai pas aimé ?

Déprimant est le premier mot qui me vient à l’esprit, on me parle de paradis et je me retrouve dans des futurs où nous sommes à la veille ou au lendemain de l’apocalypse, pas très gaie comme histoires.

Deuxièmement le mot rabâchage. Bon on sait que les auteurs ont des domaines de prédilection, mais j’en ai ras le bol des : 1 c’est le minéral, 2 le végétal, 3, 4, 5,… les fourmis, les rats, l’arbre des possibles (présent à gros coups d’auto-promo), des sujets déjà utilisés et/ou réutilisés par l’auteur qui, à mes yeux, devrai explorer d’autres thèmes pour ne pas perdre ses lecteurs.

Troisième points, le ton moralisateur du livre. Bon, c’est bien de vouloir éveiller les conscience à ce que le monde deviendra si les guerres, la pollution où l’industrialisation de masse continues de gagner du terrain, mais le fait de mettre des parenthèses dans une aventure pour nous donner des leçons, non merci. En plus de se sentir, certaines fois, pris pour un idiot, ça coupe complètement dans l’élan du lecteur et réduit l’intensité de l’intrigue.

Dernier point, trop prévisible. J’aime les romans policiers, les thrillers, les livres à suspens, j’aime être surpris et là rien… mais ce n’est pas faute d’avoir essayé, malheureusement au bout de la deuxième page  de pas mal de nouvelles, j’avais déjà compris comment cela allais finir. Dommage, je m’attendais à mieux.

Les points positifs :

Sinon, il y a quand même parmi ces histoires, deux, trois qui sortent du lots.
J’ai en particulier aimé l’histoire « Le moineau destructeur » qui parle d’une jeune fille qui quitte son copain pour un psychiatre « spécialiste en chimie de l’amour » qui ne lui mène pas la vie facile. Je ne veux pas en dire plus pour ne pas porter atteinte à l’intrigue, mais bien que triste cette histoire est touchante.
« Là où naissent les blagues » m’a aussi plus pour l’idée même de l’histoire qui est une question pas bête et l’histoire est assez bien ficelée.

Pour conclure :

J’espère retrouver dans le prochain livre de cet auteur talentueux ce qui fait ça force et ne pas continuer dans la même voie pour ce qui constitue sa faiblesse actuellement.

Si vous en avez l’occasion et que vous ne l’avez pas encore fait, je vous conseille vivement la lecture de la trilogie des fourmis et le cycle des anges.

Ma note : 3/10
(oui je change ma numérotation et la met sur 10, car je pense qu’il faut augmenter les couleurs de ma palette ainsi que les nuances)

Infos livre :
Éditeur : Albin Michel
Date de Parution : 1er octobre 2008
448 pages, 22,50€

Pour finir quelques liens :

le site de l’auteur
son blog

Pour acheter : La Fnac ou Amazone.


Rubriques: Livres


4 commentaires pour “[Livre] Paradis sur mesure : l’apocalypse selon Werber”

  1. sab dit :

    C’est aussi un de mes auteurs préféré
    je n’ai pas lu celui là, mais l’histoire me fait penser à du Bradberry, autre auteur que j’adore

    Bisousss

  2. C’est un peu ce que je craignais en voyant l’affiche… c’est le même genre que « L’arbre des possibles », non?
    J’ai un peu décroché de Werber que j’adorais dans la série des Thanatonautes and co, parce que si le premier était génial et très bien documenté, on partait trop dans du n’importe quoi et du déjà lu…
    Merci pour l’analyse, donc!

  3. Alyn dit :

    J’aime beaucoup Werber aussi mais depuis quelques tps… plus beaucoup. J’ai déjà eu du mal avec la trilogie des dieux. Pourtant j’ai adoré les thanatonautes et l’empire des anges. Mais ce que j’aimais c’était la façon dont il appréhendait les choses. Toujours surprenant.

    Aujourd’hui il n’y a plus de surprise. Et il se répète beaucoup. Du coup je me lasse… Mais bon je pense que je vais qd même l’acheter et le lire. Rien que par curiosité.

  4. […] de Bernard WERBER, car je n’ai pas aimé ce livre, comme vous pouvez le voir ici : http://rudy.gossin.fr/?p=395 Mais je vous donne les informations si vous l’avez aimé : Bernard WERBER, dédicacera son […]


La parole est à vous :