A propos de l'auteur


Un espace d'expression pour partager mes passions et découvertes.


En savoir plus »

[Cinéma] Inception

[Cinéma] Inception Featured Work

Gardez le contact

RSS Feed Twitter Facebook Delicious

Recherche

Dans la peau d’un Playboy.

1 février, 2009 ecrit par Rudy Gossin actuellement 5 commentaires »

Rudy Gossin le PlayboyJ’ai été invité à participer à une soirée strictement réservée à la gente masculine, où le costard et le nœud papillon étaitla tenue réglementaire et où notre charme était notre arme. La soirée Playboy Presstoplay

Un rendez-vous à Opéra, 20 blogueurs à l’heure (tiens ce n’est pas toujours en retard d’habitude un blogueur ?), trois limousines avec la bouteille de champagne dedans. Une mise en bouche très agréable me direz-vous et je vous le confirme. C’était la première fois que je montais dans ce genre de voiture et j’avoue que j’ai bien aimé cette ballade, un petit tour par la place Vendôme, la Concorde et la montée des Champs-Elysées fut notre trajet avec pour destination finale le Madam.

Sur place nous attendent de ravissante hôtesses, mais ce n’est pas pour tout de suite, car pour commencer, c’est un coaching en drague dispensé par Sébastien Night (Non ce n’est pas le fils caché de Michaël), un expert en séduction.

A cette soirée, nous étions tous sur les starting-blocks et pour rencontrer les demoiselles venues pour nous et pour essayer d’être LE Playboy de la soirée pour remporter un voyage pour deux à Las Végas. Au cours de la soirée, nous avons eu des épreuves notées au nombre de 4. Avant chacune d’elle, Sébastien nous délivrait ses conseils, afin d’être les meilleurs possible. Première épreuve : répondre à ses questions, deuxième : lui poser des questions, troisième : les questions pièges et dernière : la prise de contact ou de rendez-vous.

parfum playboy presstoplay

En plus d’être là pour passer du bon temps, on nous a présenté le nouveau produit de Playboy : les parfums « Press to Play », une gamme de 4 parfums aux fragrances rappelant les villes qu’elle portent : Malibu, Miami, Vegas et Hollywood. Ces parfums, se déclinent aussi sous la forme de déodorant.
J’ai eu la chance de me faire offrir le Vegas et j’avoue l’avoir complètement adopté.

Rudy PLayboy

Je vous mets les publicités que j’aime beaucoup :

Merci aux hôtesses pour votre charme et les bons moments passés en votre compagnie.
Merci à Playboy et Yougether pour la soirée mémorable que vous nous avez offert.
Et merci aux blogueurs présents pour votre classe et sympathie et désolé de vous ôter toutes vos illusions, mais il n’existe qu’un seul et unique Playboy et c’est moi.

Quelques liens pour terminer en beauté :

L’application Facebook :

Facebook Playboy

Le blog de Playboy (réservé à un public majeur) :

pbblog

Séduction by Night et Projet Night – Les sites de Sébastien Night, notre coatch.

Projet Night

Le site de la gamme Press to Play :

Presstoplay by Playboy

Le Flickr officiel de la soirée.


Rubriques: Articles, Vidéos


5 commentaires pour “Dans la peau d’un Playboy.”

  1. MaryLeslyne dit :

    et la photographe on l’oublie une fois de plus! :p

    j’avoue moi aussi j’avais pensé au fait que c’était peut être le fils caché de Mickael et je m’étais même demandée où pouvait être Kit… lol

    n’empêche vous étiez toux superbes… 😉

  2. sab dit :

    Sérieusement, je suis fan de ta pub/photo, j’adore.
    Honnetement tu gère
    Et la soirée devait vraiment être top. Dans ces moments là je regretterais presque de ne pas être un hommme (en plus, du coup, je saurais quoi dire à une fille pour la séduire :p)

    Bisousss

  3. […] d’info sur le blog de Rudy qui a participé à l’évènement. […]

  4. Hello,
    je me suis vu dans la vidéo! (j’ai toujours rêvé d’être incrusté en image subliminale dans toutes les vidéos youtube, c’est donc un premier pas vers la gloire !)

    Belle prestation que tu as fait ce soir-là, je te souhaite le meilleur pour la compétition !

    A+
    Sébastien

  5. Rudy Gossin dit :

    La soirée Playboy, se déroulant dans une boite de nuit, je n’ai 1) pas pu filmer car on ne voyais rien, trop sombre et 2) j’ai aussi profité de la soirée.

    Ce que j’ai montré de la soirée, c’est la première partie qui, je trouve, était assez originale.


La parole est à vous :